D'où vient le nom de Castets en Dorthe

 
 
"Castets en Dorthe"l’étymologie est évidente pour le mot "Castets" qui vient du latin "castrum" puis "castel" ou "châtel" en vieux français ou encore "castle" en anglais, tous ces termes désignant le "château". Par contre, pour "en Dorthe", il existe plusieurs versions...




 
  Vue de Castets depuis la rive droite de la Garonne.
D'où vient le nom de Castets en Dorthe

"Castets en Dorthe", l’étymologie est évidente pour le mot "Castets" qui vient du latin "castrum" puis "castel" ou "châtel" en vieux français ou encore "castle" en anglais, tous ces termes désignant le "château". Par contre, pour "en Dorthe", il existe plusieurs versions.

·         La plus répandue viendrait du gascon "endorte". Ce terme utilisé autrefois dans la région désignait le lien qui servait à attacher les fagots de "bourrée" (petites branches pour allumer le feu), ou encore les sarments. Ce lien était une branche de bois souple : charme,  saule et surtout osier. L’ "endorte" rappellerait le lien d’eau constitué par la Garonne et ses deux affluents locaux, la Bassanne et le Beuve, qui encerclent Castets. Le château de Castets à cette époque aurait été entouré d’oseraies.

·         La deuxième version concerne le petit pays local appelé "Lorthe" et qui comprenait Castets, Castillon, Bieujac , St Loubert et une partie de Brannens et de Savignac.

·        "Dorthe" pourrait aussi dériver du latin "hortus" qui signifie jardin et il est alors possible d’imaginer le château entouré de jardins potagers ou d’agrément.

·         Enfin, et c’est l’hypothèse la moins répandue, la "dorte" aurait pu être une douve protégeant le château.

A chacun d’opter pour la version qui lui plaît le plus. Il n’en reste que CASTETS en DORTHE, quelle que soit la version choisie, offre à ses habitants et à ses visiteurs un havre de paix et de calme dans lequel il fait bon vivre ou se balader !


Quelques dates de l'histoire de Castets en Dorthe

Castets au fil des époques...     ou quelques dates importantes pour le village.


     Epoque gallo-romaine : située  sur  la  rive gauche  de  la  Garonne  et  suivant  l’ancien  lit  du fleuve, une voie romaine reliait Langon à Meilhan.

 

lire la suite ... plus d'info 

 

lire aussi l'histoire du château du Hamel.

 
  L'église romane St Romain de Mazerac.

Quelques dates de l'histoire de Castets en Dorthe

 9ème siècle : Castets se serait vu adjoindre le mot «en-Dorthe. En effet c’est l’époque à laquelle Charlemagne fait construire un palais à Cassinigilum ou Casseuil et où l’on bâtit des demeures de seigneurs de sa cour qui servaient aussi de défenses contre les Barbares ou autres envahisseurs. On peut imaginer la destruction du village à cette époque car on n’a retrouvé aucune trace d’archives de l’époque. 

     11ème : construction de l'église St Romain de Mazerac.

     1337-1456 : Durant la guerre de cent ans, au gré des différents propriétaires du château et des batailles ou autres sièges, Castets appartient soit aux Anglais soit aux Français. 

   Fin du 17èmesiècle : Charles du Hamel fait abattre les tours, anciens murs et fortifications qui ne servaient à rien depuis l’invention de l’artillerie. Il fait reconstruire le château tel que nous le connaissons aujourd’hui.

     1850 : Construction de la minoterie de Mazerac au niveau de l'écluse 51.

    1856 : mise en service du canal latéral à la Garonne après la construction de la dernière écluse ou écluse double n°53 (voir galerie de photos).

      1865 : construction de l'église de Castets.

      1915 : après deux années de travaux, mise en service du pont à piles de type Eiffel au dessus de la Garonne (voir galerie de photos).


Histoire du Château du Hamel

9èmesiècle : Castets se serait vu adjoindre le mot «en-Dorthe ». En effet c’est l’époque à laquelle Charlemagne fait construire un palais à Cassinigilum ou Casseuil et où l’on bâtit des demeures de seigneurs de sa cour qui servaient aussi de défenses contre les Barbares ou autres envahisseurs. On peut imaginer  la destruction du village à cette époque car on n’a retrouvé aucune trace d’archives de l’époque.


1313 : 15 novembre : Raymond-Guillaume de Goth reçoit d’Edouard II une charte lui permettant d’élever un château-fort dans sa seigneurie à la place de l’ancienne maison forte du 11ème siècle.

suite sur plus d'info

L'histoire du château

11ème siècle : Les seigneurs de Castets tiennent un certain rang dans la noblesse du pays, ils sont barons de Barie et de Lados.

1201 : 2 février : le seigneur et les prud’hommes de Castets font alliance avec les jurats de La Réole, jurant de se porter secours.

1275 : il est fait mention de Guillaume Seguin VI, seigneur de Castets, ce qui laisse supposer des seigneurs antérieurs.

1316 : le château est terminé et est offert  en hommage au roi d’Angleterre qui le rend à Raymond Guillaume de Goth avec 7 paroisses des environs.

1340 : Castets redevient français : Philippe IV, roi de France, donne à Bertrand de Goth la haute partie de Castets et la moitié basse des terres confisquées aux Anglais.

1345 : Les Anglais de nouveau à Castets grâce au comte de Derby. La seigneurie est donnée à Jean de Grailly puis au roi d’Angleterre qui la redonne à Bernard de Puch, un de ses chauds partisans.

1355 : 14 juillet : Le château est restitué au sire d’Albret mais on ne trouve pas de trace de possession antérieure.

1358 : 2 juin : le château revient au roi d’Angleterre.

1363 : Raymond Guillaume dit Segond Deugot est qualifié de seigneur de Castets après être venu rendre hommage au Prince de Galle en l’église St André à Bordeaux.

1367 : au tour de Guillaume Raymond Monadey d’être qualifié de seigneur de Castets.

1377 : le château est enlevé aux Anglais par les troupes françaises du Duc d’Anjou et du Connétable Bertrand Duguesclin.

1383 : Gaillard de la Mothe qualifié de seigneur de Castets.

1413 : 6 décembre : une donation est faite à Jean Eynal des possessions de Guillaume Deugot (de Goth sans doute) pour rébellion de ce dernier qui aura changé de camp.

1442 : le château est repris par les Anglais.

1451 : Charles VII rend à la famille Deugot toutes ses possessions. La guerre de Cent ans prend fin en 1453 à Castillon la Bataille.

1519 : Castets appartient à Raymond des Appats .

1550 : Geoffroy de la Chassaigne possède le château et la moitié de la juridiction.

1557 : David de Monferant est qualifié comme partie prenante de la seigneurie de Castets.

1567 : Jean de Lisle, chevalier, seigneur de Castets, des Jaubertes et Monadey, marie sa fille à Pierre III de Lur qui devient co-seigneur de Castets.

1572 : de Minvielle achète une portion de la seigneurie à Louis de Lur, fils de Pierre III de Lur.

1577 : Jean de Fabas II prend le parti du roi de Navarre alors qu’il occupait Bazas pour le compte du roi de France…

1588 : le château est assiégé, Fabas capitule et reçoit 12 000 écus à titre d’indemnité. C’est à cette époque que seront apportées certaines modifications au château. Castets est érigé en vicomté par Henri IV.

1604 : Jean de Fabas rachète à M. de Minvielle la portion qu’il possédait et devient seigneur de Castets . Il meurt, après une vie très agitée dans le château en 1614.

1614 : Son fils Jean III de Fabas  lui succède. Il intrigue dans les conflits entre protestants et catholiques. Un moment condamné à mort, il mourra  au château en 1654 laissant héritière sa fille Jeanne de Fabas.

1670 : Charles du Hamel, chevalier, châtelain de Mirambeau en Saintonge acquiert les terres confisquées à Jeanne de Fabas  et devient vicomte de Castets.

Fin du 17ème siècle : Charles du Hamel fait abattre les tours, anciens murs et fortifications qui ne servaient à rien depuis l’invention de l’artillerie. Il fait reconstruire le château tel que nous le connaissons aujourd’hui.

1793 : arrestation et incarcération de André Bernard du Hamel avec sa famille. Il est relâché sur la réclamation de la population de Castets dont il était très estimé.